Au début de l’année scolaire 2019-2020, l’École Supérieure des Arts Saint-Luc Liège répondait à l’appel à projet de la Sowalfin, « Vers une école entrepreunariale » dans le cadre de « Générations Entreprenantes ». Pari réussi ! Le financement maximal a été décroché pour développer un programme en harmonie avec la philosophie de l’école : préparer les étudiant·e·s à une vie professionnelle et artistique dans notre société actuelle.

Trois priorités ont été retenues par le personnel enseignant de l’école : placer les étudiant·e·s en projet au cœur de la transition (Entreprendre la transition), valoriser leurs productions grâce à la création d’une maison d’édition et apporter un soutien pour leurs projets entrepreneuriaux individuels.

 

L’École s’inscrit dans « Générations entreprenantes »

À travers « Générations Entreprenantes », la Sowalfin entend soutenir les écoles afin de développer les compétences et l’esprit d’entreprendre chez les étudiant·e·s. Ce programme s’articule autour de quatre piliers :

  • soutenir les enseignant·e·s dans l’adaptation de leur pédagogie afin de rendre celle-ci plus entrepreneuriale et plus créative ;
  • soutenir le développement des écoles entrepreunariales pour faire éclore des vocations entrepreunariales ;
  • permettre la participation de chaque étudiant·e, avant la fin de son parcours éducatif, à un nombre minimal d’activités développant ses attitudes entrepreneuriales ;
  • encourager les étudiant·e·s à développer leur projet, les accompagner et faciliter le passage à l’acte entrepreneurial dans le cadre de leur parcours académique.

 

Entreprendre la transition

Cinq sections et plus de 600 étudiant·e·s épaulé·e·s par leurs enseignant·e·s travailleront sur cette thématique qui définit notre monde actuel. Ensemble, elles/ils souhaitent mettre leurs pratiques artistiques et professionnelles au service des mutations de notre société contemporaine et y jouer un rôle actif.

C’est une douzaine de projets, autour de ce thème mobilisateur et transversal, qui seront menés durant l’année 2020 ne négligeant aucun des trois piliers de toute démarche durable : écologique, social et économique. Les étudiant·e·s mis·es en projet travailleront non seulement des compétences propres à leur domaine d’apprentissage mais aussi des compétences dites entrepreunariales comme l’esprit d’équipe, la persévérance, l’initiative, la confiance en soi, la créativité… qui sont pour la plupart déjà présentes dans les projets réalisés au long de l’année.

Un autre but poursuivi est de les placer au centre d’une démarche collaborative, qu’elle soit interpersonnelle, groupale ou partenariale. Il s’agira ici d’apprendre à travailler ensemble dans l’absolu : entre personnes d’une même classe, d’une même année, d’une même section mais aussi de travailler avec d’autres sections, d’autres années, des entreprises ou des organismes externes.

Les premiers rendez-vous auront déjà lieu dès le mois prochain : les 19 et 20 mars pour un workshop de 48h non stop en Architecture d’intérieur, suivi des 23 et 24 mars par un workshop en Design Industriel.

 

Création d’une maison d’édition

Le deuxième volet est relativement ambitieux, il s’agit de créer une maison d’édition propre à l’école. Cette maison d’édition servirait, à terme, à tou·te·s les étudiant·e·s de l’École et leur permettrait d’éditer leurs productions de manière professionnelle et dans un cadre respectant les droits d’auteur. Une dynamique qui aura très certainement des répercussions positives au-delà de nos murs. Ce projet est initié par la section Communication Visuelle et Graphique dans le cadre du cours de Gestion dans l’édition, dont l’objectif peut aller jusqu’à la création et l’administration d’une structure pérenne. Le premier ouvrage publié pourrait être le catalogue du projet Entreprendre la transition. Ces projets d’édition pourraient être pris en charge par les sections concernées pour chaque projet spécifique.

 

Soutenir les étudiant·e·s souhaitant entreprendre

Enfin, l’École Supérieure des Arts Saint-Luc Liège dispose à présent d’un budget pour soutenir les étudiant·e·s dans leur démarche entrepreunariale. C’est Carine Frérard qui endossera le rôle de référente entrepreunariale ; elle est la personne ressource par rapport à l’information sur l’esprit d’entreprendre, la création de projets ou d’entreprise… Si vous êtes étudiant·e à Saint-Luc et que vous désirez vous lancer dans un projet entrepreunarial ou êtes déjà lancé·e dans un processus, n’hésitez pas à la contacter par mail pour la rencontrer.

Il va de soi que le service communication de l’École rendra compte de l’évolution de ces projets novateurs et formateurs pour nos étudiant·e·s. À suivre donc !