Les étudiants de Master en « Design Social et Numérique » (Section Communication visuelle et graphique) ont répondu à l’invitation de Nick Baerten et Virginia Tassinari pour l’événement RECIPROCITY 2018. Ils ont travaillé avec les habitants du quartier Bavière pendant une année complète afin de réaliser le projet ambitieux « Welcome_to Bavière ». Leur projet, une « Chill Zone » itinérante, est visible dans le cadre donc de la Triennale du Design à Liège, 3e édition (RECIPROCITY).

Voici leur démarche en 5 étapes :

“1. Dans le cadre de Reciprocity 2018 et de la 3ème édition de Welcome_to, nous avons travaillé sur le quartier de Bavière (en Outremeuse) afin d’imaginer, pour et avec les habitants du quartier, un meilleur futur. Un futur à leur image, selon leurs envies, et parfois même leurs utopies.

2. La recherche est indispensable dans la méthodologie du design social. Il nous a été indispensable de nous rendre sur le terrain, et d’enquêter directement auprès des habitants. Nous avons conçu des questionnaires et ainsi récolté leurs avis sur le quartier. Nous avons ensuite imaginé plusieurs ateliers afin d’obtenir des créations.

3. Le design social est basé sur un principe de co-design. C’est-à-dire qu’on travaille ensemble. Nos réalisations sont basées sur le résultat des habitants, qu’ils ont eux-même créées lors de nos ateliers, imaginées et conçues sur mesure pour le projet. Les témoignages et résultats ont mis en lumière un besoin des habitants de se retrouver, de créer une unité et une identité dans le quartier. Ils ont aussi émis une envie de couleur et de nature. Sur cette base, nous avons créé un concept d’île, pour rappeler l’histoire du quartier et fédérer ses habitants et ses associations, de là est née notre charte graphique que nous lions aux créations des acteurs du quartier et des associations dans nos propositions finales.

4. Cette partie de la méthodologie du design social prends vie aujourd’hui. Nous avons ainsi créé cette Chill Zone, un salon urbain équipé de coussins et des voiles afin d’améliorer le confort des habitants, de leur donner un espace et de les fédérer.

5. Le principe du design social est open-source. C’est-à-dire qu’en respectant la charte des Creative Commons tout un chacun peut utiliser notre idée et l’adapter. Il est donc indispensable pour chaque prototype de rédiger son protocole et de le partager sur une plateforme libre, tel que ce WordPress.”

 

Plus d’infos sur le site WEB codé par les étudiants.